Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

L’Etat dit zut au Sdrif...

Publié par Tessa Ivascu. | jeudi, septembre 27, 2007 | | Vos commentaires

... et Huchon dit flûte à l’Etat

Le 19 septembre, le préfet de la Région Pierre Mutz a adressé au président (PS) du Conseil régional Jean-Paul Huchon un avis très critique sur le projet de Schéma directeur de l’Ile-de-France. Le 20, M. Huchon a contre-attaqué sur le terrain écologique. Le gouvernement a beau organiser le Grenelle de l'environnement, cela ne l’empêche pas de vouloir maintenir ses objectifs routiers.

Par J.-P. Reymond et Tessa Ivascu

Le Grenelle de l'environnement donne du grain à moudre aux partisans du projet de Sdrif (la photo montre des graines de soja transgénique, mais n'hésitons pas à transformer l'info pour faire un jeu de mots). REUTERS/Bogdan Cristel

.
.
Dans l'avis du préfet sur le Sdrif (élaboré depuis quatre ans sous la houlette des élus Verts et PS), les coups pleuvent : « Le projet comporte de nombreuses illégalités. Il ne répond pas, ou répond très imparfaitement, à certains des enjeux majeurs identifiés par l’État. Il ne peut enfin contenir de réserves d’adhésion du conseil régional sur certains projets de la compétence de l’État, comme c’est le cas pour certains projets routiers nationaux, Charles de Gaulle-Express (CDG-E) ou l’opération d’intérêt national de La Défense… » En clair, est visée la volonté de la Région de réduire progressivement les vols de nuits à Roissy, d’établir un équilibre entre activités économiques et logements sur le site de La Défense, d’imposer des conditions pour la réalisation de la liaison CDG Express, de refuser certains projets routiers.
« Au lieu de vouloir plus de routes, rétorque M. Huchon, Nicolas Sarkozy devrait profiter du Grenelle de l'environnement pour lancer un grand programme de transports en commun en Ile-de-France. » Et de rappeler que l'Etat « n'a versé que la moitié des financements promis en 2007 pour les transports en commun dans notre région. » Quant à l’attachement de l’Etat à l'enfouissement de la RN13 qui relie Paris à La Défense, projet routier concernant Neuilly-sur-Seine, dont M. Sarkozy a longtemps été le maire, M. Huchon l’a critiqué une nouvelle fois, estimant qu'il empêchait le rééquilibrage des activités économiques à l'est de l'Ile-de-France.
Lire plus sur ce sujet dans l'édition du 27/09/07 de l'Echo d'Ile-de-France.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !