Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Le Velib sort de Paris pour 7 millions par an

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, octobre 21, 2007 | | Vos commentaires

La politique à vélo / 1
.
Comme tous les élus en place ou ceux convoitant leur place se préparent à ramer pour les élections municipales de 2008, ils espérent qu'en faisant pédaler le citoyen ils vont moins en suer. Et de cravacher sur le thème du Velib' pour ratrapper l'idée de Delanoë. Exemple numéro 1 :
.
Laurent Lafon, maire de Vincennes (94)Dès l’été 2008, 300 stations et 7 500 vélos devraient être installés dans 29 communes limitrophes de Paris. Un sacré coup de pub pour Bertrand Delanoë qui fragilise encore plus la candidature de la roller woman, Françoise de Panafieu. Pour cela, la Mairie de Paris devrait signer dès décembre un avenant au contrat qui la lie avec Decaux. Le coût global de cette extension est estimée à 7 millions d’euros par an.
En attendant, chacun y va de sa récup' politique, tel le maire UDF de Vincennes. « Cette décision marque de manière positive les avancées qu'il est possible d'initier lorsque Paris et les villes voisines travaillent en bonne intelligence, s'enflamme Laurent Lafon. C'est tout le sens du Grand Paris, auquel je crois fermement », ajoute-t-il habilement, pour marquer son placement. Jean-Pierre Reymond et Tessa Ivascu

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !