Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Qui a peur du grand méchant Méliès?
.
SEINE-SAINT-DENIS / MONTREUIL. La ville appelle à la « mobilisation populaire » le 18 octobre, pour défendre le cinéma Le Méliès ainsi que pour « faire le point sur la bataille en cours l’opposant à UGC et MK2 et aborder tous ces enjeux de portée nationale », dixit le député-maire Jean-Pierre Brard. Les cinéastes Pascale Ferran, Dominique Cabrera et Dominik Moll ont annoncé leur présence. La veille, M. Brard aura rencontré le président d'UGC Guy Verrechia. Suite...
.
Suivant l’exemple d’UGC, la semaine dernière MK2 a engagé un recours devant le tribunal administratif pour empêcher le projet d'extension du cinéma municipal Georges Méliès de Montreuil, projet soutenu par tous les distributeurs indépendants et par 75 cinéastes français et internationaux, dont 7 Palme d'or. Marin Karmitz expliquait ainsi sa démarche à l’AFP : « Il s'agit du financement par l'Etat d'un certain nombre de lieux culturels, sans qu'aucun bilan ne soit dressé. Au nom d'une soi-disant action culturelle, on crée une activité privée avec de l'argent public, dans la confusion la plus totale. »
L'enjeu d’un tel recours serait-il donc de parvenir à une complète libéralisation du champ de l'exploitation cinématographique ? MM Verrechia et Karmitz seraient-ils trop « obnubilés par la vente de pop-corn », comme le criait le belliqueux maire de Montreuil à l’Assemblée nationale ?
Rappelons qu’en 2000, c’est MK2 qui déposait un recours devant le conseil de la concurrence contre… UGC, pour « abus de position dominante », afin de contrer la carte illimitée inventée par son rival. Aujourd’hui, ces deux réseaux trustent 44 % des écrans parisiens et plus de 55 % des entrées.

Le belliqueux député maire de Montreuil Jean-Pierre Brard.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
3 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. Anonyme // 16 octobre 2007 à 21:53  

    tiens une photo de Brard sans son costume saumon…

  2. fab' // 16 octobre 2007 à 21:55  

    en tant que montreuillois, je propose d'imprimer des Tee-shirts, VIVE LE MÉLIÈS, et de les distribuer devant les chaînes UGC/MK2

  3. Tessa Ivascu // 16 octobre 2007 à 23:49  

    Ca plairait au maire. M. Brard aime bien les actions spectaculaires. Souvenez-vous : le 7 février 2007, M. Brard lançait : « Monsieur Copé, rendez-vous, vous êtes cerné !La citadelle de Bercy encerclée. » C’est avec ce slogan que le maire apparenté PCR de Montreuil a préparé un nouvel épisode dans le feuilleton qui l’opposait au ministre délégué au Budget de l'époque Jean-François Copé (UMP). Celui-ci avait décidé de loger certains services dans un immeuble de bureaux de Montreuil, le Valmy, construit pour accueillir des entreprises privées. Au menu de la « manifestation » du 7 février: un zeppelin de 10 mètres, des ballons rétro-éclairés, des projecteurs illuminant le ministère des Finances… La municipalité avait déjà illuminé la façade de l’immeuble de bureaux, objet du litige, fin décembre, acheté une pleine page de protestation dans Libération et L’Humanité le 15 janvier, envoyé du Brie de Meaux (ville dont M. Copé est maire), à tous les membres du gouvernement pour leur petit déjeuner le 24 janvier, distribué du brie aux salariés de Bercy, et publié une fausse annonce de location des appartements ministériels de M. Copé dans les grands quotidiens… Alors, des T-shirts pour le Méliès : une paille !