Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Didier Schuller, condamné sur commande

Publié par Tessa Ivascu. | jeudi, novembre 15, 2007 | , | Vos commentaires

.

Gilles Catoire
maire PS de Clichy
.
Suite à la condamnation définitive de Didier Schuller*
.
.
HAUTS-DE-SEINE / Ancien adversaire de Didier Schuller, le maire PS de Clichy-la-Garenne affirme aujourd'hui avoir des informations sur les interventions insistantes de l’Elysée pour accélerer la décision de la Cour de cassation, prise le 14 novembre. Selon M. Catoire, ces interventions auraient eu comme but de s'assurer de l'inéligibilité de M. Schuller, désormais condamné définitivement, pour les élections des mars 2008. Par Tessa Ivascu
.
Tout en saluant le courage du "coriace" Didier Schuller, M. Catoire estime que l’amende de 150 000 euros qu'il aura à payer "est loin de couvrir les millions qui ont été détournés au détriment des locataires de l'OPDHLM des Hauts-de-Seine pour acheter les électeurs de notre ville", et rappelle que "dans ses Mémoires Edouard Balladur a écrit : « c'est l'affaire Schuller / Maréchal qui m'a fait perdre la présidentielle de 1995. »"
"C'est en tant que directeur de l'OPDHLM 92 que Schuller a été sévèrement condamné à une peine de prison ferme alors que son président, Balkany, qu'il a lui même désigné comme son donneur d'ordre a été relaxé en première instance... C'est parce qu'il constituait un danger pour elle que la droite pasquaienne, chiraquienne puis sarkozyste l'a sacrifié sans état d'âme."
"La confirmation de l'inéligibilité de l'ancien suppléant de Balkany n'est que le premier étage de la fusée montée par la droite pour mettre fin à sa division à Clichy, Aujourd'hui on nous annonce deux têtes de liste UMP, je suis convaincu qu'il s'agit d'une manoeuvre pour ratisser large et qu'elles finiront par fusionner au moment opportun."
.
* La chambre criminelle de la Cour de cassation a rejeté le 14 novembre le pourvoi
de l'ancien conseiller général des Hauts-de-Seine, Didier Schuller, rendant
définitive sa condamnation à 3 ans d'emprisonnement, dont 2 avec sursis,
pour avoir fait financer de façon occulte des activités politiques à Clichy.
Didier Schuller avait pris la fuite en République dominicaine en 1994
avant l'élection présidentielle, peu après l'affaire "Schuller-Maréchal",
tentative de déstabilisation du juge Eric Halphen, avant de rentrer
en 2002, pendant la campagne présidentielle.
.
.
votez pour cet article

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
5 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. chenlina // 14 mars 2016 à 07:34  
  2. Jian Zhuo // 13 décembre 2016 à 09:44  
  3. chenlina // 28 décembre 2016 à 07:41  
  4. Unknown // 22 janvier 2017 à 03:28  
  5. Unknown // 25 mars 2017 à 08:08