Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

ILE-DE-FRANCE Pika, passion manga

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, novembre 11, 2007 | | Vos commentaires

Un éditeur francilien 3ème sur le marché des mangas
.
HAUTS-DE-SEINE / Ceux auxquels shônen, shôjo ou shôjei n’évoquent rien vivent sur une planète bien éloignée de la galaxie manga. Pika, maison d’édition de Boulogne-Billancourt, en était jusqu’à avril dernier le seul éditeur encore indépendant. Elle fait désormais partie de la nébuleuse Hachette. Par Natalie Gobbi Suite... .
.
L’histoire commence à la manière des contes : il était une fois… MSE (Media System Editions), un éditeur de jeux vidéos déposait son bilan. Mais la suite n’est pas triste du tout : Pierre Valls, ancien dirigeant de MSE, se rend au Japon et réalise le potentiel que représente la presse manga. Il y avait alors en France peu d’éditeurs sur le créneau (3 alors, ils sont aujourd’hui une quarantaine après l’explosion du manga entre 2003 et 2005).Pierre Valls crée Pika en février 2000, reprend une partie des locaux et 6 employés de l’ancienne société.
Ils se lancent avec des valeurs sûres : Legend of Lemnear, 3 x 3 Eyes et GTO, un pari sur les codes japonais : culture, sens de lecture, avec un lexique en fin de volume. Aujourd’hui GTO a dépassé le million de volumes vendus (en 25 volumes), tout comme Love Hina (en 14 volumes seulement), ce qui permet à Pika d’éditer des titres moins commerciaux, comme la série Stairway to Heaven, et d’avoir un catalogue très éclectique. Pour suivre son lectorat qui, pas de mystère, avance en âge, les genres sont élargis : shônen (pour les garçons), shôjo, pour les filles), shôjei (jeunes femmes), et aussi du thriller, du suspense et même de l’éducation sexuelle (qui fait fureur au Japon). Mais Pika développe aussi pour les plus jeunes des mangas «éducatifs», qui permettent d’apprendre le japonais ou de découvrir la science, et même un agenda scolaire. Un dynamisme qui les place aujourd’hui en 3ème position sur le marché du manga et leur a permis d’être lauréat Gazelle 2006, avec une croissance d’environ 30 % sur 2006, et un total de 13 collaborateurs.
.
.

Détail de la couverture de Plaire à tout prix, n°3, de Moyoco Anno, Ed. Pika.

votez pour cet article

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
5 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. chenlina // 14 mars 2016 à 07:08  
  2. Jian Zhuo // 13 décembre 2016 à 09:41  
  3. Unknown // 22 janvier 2017 à 02:52  
  4. John // 1 mars 2017 à 07:05  
  5. chenmeinv0 // 17 mars 2017 à 06:31