Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

ILE DE FRANCE/Sdrif : enquête publique ou sans public ?

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, novembre 04, 2007 | | Vos commentaires

Ile-de-France : avenir "néant"?
.
Cette question nous est inspirée par le blogueur Jean-Paul Chapon, qui témoigne sur son blog Paris est sa banlieue de sa récente participation à l’enquête publique en cours sur le projet de révision du Schéma directeur de la région (Sdrif). A croire que la région la plus riche de France n’a pas les moyens de faire connaître auprès du grand public un projet qui concerne l’avenir de tous les Franciliens. A moins que seule la promotion personnelle des bons mots et des hauts faits du Président Huchon intéresse le Conseil général… Par Tessa Ivascu Suite...
.
On le sait, Jean-Paul Huchon, président PS de la Région Ile-de-France, n’en perd pas une pour vanter son projet de révision et lancer des piques à l’Etat dans le bras de fer qui les oppose sur ce sujet qui concerne tous les Franciliens (Lire Grand Londres qui rit, Grand Paris qui rumine et Le Grand Paris vaut-il bien un Sdrif?).
Dès la fin du Grenelle de l’environnement, il s’est ainsi empressé d’affirmer que les ambitions du Grenelle sont celles de… son Sdrif. Et lorsque l’agence internationale de notation Moody's, qui note la Région Ile-de-France depuis 1993, a confirmé début octobre la note AAA à long terme de la Région, il en a profité pour relever que « l’agence pointe les manquements de l’Etat dans la compensation des transferts de charges. (…) Après toutes les attaques du gouvernement contre la gestion des collectivités locales, ce rapport vient à point nommé pour rétablir la vérité ».
Mais paradoxalement, et malgré l’importance des conclusions de cette enquête publique pour l’avenir du Sdrif, la communication faite par la Région auprès du public sur le sujet est d’une pauvreté affligeante, ce qui est malheureusement toujours le cas au Conseil régional – nous, journalistes, le constatons tous les jours. A croire que seule la promotion personnelle du Président et ses bras de fer politiques comptent… Du coup, combien de Franciliens sont-ils au courant de cette enquête, de ses enjeux, des lieux d’accueil public, qui a reçu sur son mail ou dans sa boite aux lettres des informations sur le sujet ?
Le témoignage de J.-P. Chapon est révélateur : « Je suis allé repérer les lieux pour donner mon avis à l’enquête publique. Un grand paravent présentant les grands axes du Sdrif dans l’entrée de l’ancienne mairie de Fontenay-sous-Bois, devenue la Maison de l’Habitat et de l’Urbanisme, une grande carte couverte de pastilles, de flèches et de traits, une petite table avec les documents à consulter, et un registre sur lequel jour après jour depuis le 15 octobre une ligne est ajoutée à la main avec la mention « néant ». Enquête publique, enquête sans public… »
Que cela ne vous empêche pas d'aller donner votre avis.

Le registre de l'enquête publique à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne). Jour après jour, la fréquentation reste "néant". Détail de la photo prise par J.-P. Chapon lors de son repérage.

votez pour cet article

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !