Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

.
.Les métiers concernés sont comptés avec précision : sur les doigts d'une main.
.
.
ILE-DE-FRANCE / La France va ouvrir des métiers dits "en tension" aux travailleurs étrangers. Après le vote, dans la loi Hortefeux, de dispositions visant à restreindre l'immigration familiale, l'objectif affiché est d'accroître les entrées d'étrangers au titre du travail afin de les faire passer, selon la volonté de Nicolas Sarkozy, de 7 % à 50% des flux migratoires. Les ministères de l'Immigration et de l'Economie ont arrêté le 29 octobre deux listes de métiers « en tension ». Révélés par Libération, les documents « préparatoires » sont d’une précision sidérante. L’Ile-de-France manque ainsi de 6 979 dessinateurs du BTP, de 7 465 dessinateurs projeteurs de la construction mécanique et du travail des métaux, de 761 attachés commerciaux en biens intermédiaires et matières premières. Ces listes pourraient légèrement évoluer d’ici à leur adoption prévue lors du prochain comité interministériel de contrôle de l’immigration, courant novembre. Les premières cartes de séjour devraient être délivrées en 2008.
votez pour cet article

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
2 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. Hélène // 13 novembre 2007 à 18:24  

    C'est peut être un peu techno, mais le concept de "métier en tension" n'est pas du tout nouveau, on le connait bien depuis plusieurs années au ministère du travail. En gros, l'idée c'était de dire que même en période de chômage, il y a des métiers ou des branches de métiers où il y a pénurie de main d'oeuvre. Ceci était déjà utilisé pour orienter des formations, des incitations à l'embauche etc. D'autre part, si les chiffres ont ce côté absurdement exact, c'est dû au fait qu'ils sont issus des statistiques de l'ANPE, sur les emplois non pourvus. Bien sûr que ça évolue. Enfin, je ne crois pas qu'on puisse critiquer la question de l'immigration choisie sur le choix des critères. La question est plutôt de savoir si : - on pense qu'on a le "droit" éthique et politique de mettre des conditions de ce type à l'entrée en France d'immigrés, condition qui existe déjà depuis deux décennies : une part des entrées en France se font au motif d'occuper un emploi non pourvu par des Français. Et d'autre part, si on ne dépouille pas les pays d'origine d'une main d'oeuvre intéressante pour eux.

  2. H�l�ne // 13 novembre 2007 à 18:28  

    Les m�tiers en tension ne sont pas une invention de Hortefeux, le pauvre, on ne pr�te qu'aux riches, mais une cat�gorie de l'ANPE et des politiques europ�ennes de l'emploi. Ce sont des emplois non pourvus m�me en p�riode de ch�mage, soit parce que le boulot est dur (b�timent) soit qu'on n'a pas assez de sp�cialistes. Cela fait longtemps qu'on utilise ces cat�gories dans les politiues de l'emploi.
    �a marche pas mal.
    Quant au fait de ne pas accueillir des �trangers sur ces postes ou de les leur r�server, la question est quand m�me qu'il vaut mieux accueillir des �trangers sur des emplois qu'� l'aide sociale et que pourtant il ne faut pas d�pouiller les pays d'origine. Alors, comment vous faites, tout le monde attend des id�es sur ces probl�mes ind�merdables.