Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Destitution de miss France 2008 : un ministre intervient

Publié par Tessa Ivascu. | mercredi, décembre 26, 2007 | , | Vos commentaires

Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Christian Estrosi, a fait savoir aujourd'hui dans une interview au Journal de l'Ile de la Réunion (JIR) être intervenu auprès de Geneviève de Fontenay, présidente du comité Miss France, en faveur de Valérie Bègue. Par Tessa Ivascu
.

Mme de Fontenay finira-t-elle par manger son chapeau?

Miss France 2008 est menacée de perdre sa couronne après la publication de photos "charme trash" dans Entrevue. "J'ai tenu à appeler Mme de Fontenay afin de lui dire qu'au-delà de la stricte application du règlement, c'était l'image d'un des plus beaux territoires de France qui risque d'être ternie", dit le ministre qui comprend "parfaitement" les règles du comité Miss France" et n'entend "faire aucune "ingérence" dans leur application.
Mais "est-ce qu'une erreur de jeunesse mérite une telle sanction?", demande-t-il. "Je dis à Valérie Bègue que quelles que soient les conséquences du règlement, elle restera pour moi le symbole de la Réunion talentueuse et conquérante", ajoute M. Estrosi.
L'intervention du ministre a-t-elle adouci la "dame au chapeau"? Après des propos catégoriques sur la destitution de la miss, celle-ci a annoncé aujourd'hui que la Comité prendra une "décision définitive" vendredi.
.
Au même moment, L’Association internationale des concours de beauté pour les pays francophones (AICBPF) a pris position pour Valérie Bègue. Ses dirigeants et "suggèrent à Geneviève de Fontenay de ne pas attendre (...) pour démissionner", indique un communiqué de cet organisme basé à Montréal.
.
Lire aussi :
.
votez pour cet article ici

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !