Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Egypte : la police charge, Sarkozy court toujours

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, décembre 30, 2007 | | Vos commentaires

Ce n'est pas un paparazzo, mais un photographe de l'AFP. Mais la police égyptienne n'a pas fait de détail lorsqu'elle a envoyé Thomas Coex à l'hôpital, pendant que Nicolas Sarkozy courrait avec son nouvel ami Kouchner à Charm el-Cheikh samedi après-midi. Par Tessa Ivascu
.
Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner, son ministre des Affaires étrangères, ont choisi de faire leur jogging samedi en fin d'après-midi sur Harbour Street, artère très fréquentée de la station balnéaire égyptienne : un choix d'activité très judicieux alors que la police égyptienne était sur les dents, rapport à la rencontre du président français avec Hosni Moubarak programmée pour aujourd'hui.
Thomas Coex, photographe de l'AFP, se trouvant dans les parages, a sorti son appareil. Un policier égyptien en civil, qui courait derrière les deux sportifs, s'est dirigé vers lui : "Il m'a fait une sorte de croche-pied et m'a poussé. J'ai fait un vol plané. Je suis tombé sur le bras, mon appareil a volé et s'est fracassé".
Le policier l'a alors plaqué au sol en lui faisant une clé de bras et en pointant son arme de service sur sa tête. Un individu en civil a aidé le policier à maintenir au sol le photographe pendant plus de cinq minutes, avant que n'arrive un gradé en uniforme. M. Coex a alors été conduit au poste de police et retenu une vingtaine de minutes, avant d'être autorisé à se rendre à l'hôpital, accompagné d'une collègue française et d'un policier égyptien.
Au cours de l'incident, le photographe a appelé à l'aide un garde du corps français qui suivait Nicolas Sarkozy. Celui-ci s'est retourné avant de continuer sa route derrière MM. Sarkozy et Kouchner, qui poursuivaient leur jogging. Toujours sportifs...
.
Le Charm el-Chic du sport : certains aiment le jogging,
d'autres la lutte gréco-romaine.
.
votez pour cet article ici

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !