Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

La destitution de miss France 2008 prend une tournure politique

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, décembre 23, 2007 | | Vos commentaires

"Comme elle est à La Réunion, qu'elle y reste!", s'était exclamée Mme de Fontenay, présidente du Comité miss France, qui réclame la déstitution de la miss 2008, suite aux photos "charme-trash" publiées par Entrevue. Ce week-end, La Réunion hausse officiellement le ton, pour défendre Valérie Bègue. Par Tessa Ivascu
.
Miss France 2008 lors de son retour à La Réunion.
.
Dès vendredi, le standard Radio Free Dom, première radio de l'île, avait explosé sous les appels de soutien de la part de la population. "Plus même que durant l'épidémie de chikungunya", selon un animateur. Les auditeurs se disaient "effondrés", certains rappelaient même que ce scandale arrivait "comme par hasard" alors que La Réunion fâtait l'abolition de l'esclavage.
Du côté des personnalités politiques, le premier à réagir fut Jean-Luc Poudroux, maire de Saint-Leu où a grandi miss France 2008. Samedi, il a rédigé une lettre, signée par plusieurs élus, demandant à Geneviève de Fontenay de "présenter des excuses publiques à tous les Réunionnais". "Madame de Fontenay a été méprisante envers Valérie et la population réunionnaise. En déclarant 'qu'elle y reste', elle fait la différence entre la Métropole et un département d'outre-mer".
Une lettre de soutien à Valérie Bègue a également été signée par le député UMP de La Réunion Didier Robert, et par la présidente du conseil général, Nassimah Dindar. Ce matin, plusieurs élus ont défilé à Saint-Denis lors d'une manifestation à l'appel du maire de la ville. Demain ce sera au tour d'anciennes miss Réunion d'afficher leur solidarité.
Face à ce déferlement, Mme de Fontenay dénonce "le déchaînement des Réunionnais contre moi qui ai permis à deux miss Guadeloupe et deux miss Tahiti d'accéder au titre!". Ah bon, on croyait qu'il s'agissait d'une élection par vote !
.
votez pour cet article ici

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !