Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Présidentielles USA : le test du Pakistan

Publié par Tessa Ivascu. | samedi, décembre 29, 2007 | | Vos commentaires

Les candidats aux primaires démocrates et républicaines se bagarrent par presse interposée pour savoir celui qui serait le mieux à même de gérer la crise pakistanaise à la Maison Blanche. Par Tessa Ivascu
.
Hillary Clinton avec Benazir Bhutto en 1995.
.
Du côté démocrate, pour changer, Obama et Clinton se sont accusés réciproquement de vouloir exploiter politiquement la mort de Benazir Bhutto. Le conseiller de Barack Obama, David Axelrod, a mis en cause le jugement de Hillary Clinton et son vote en faveur de la guerre en Irak en 2002 : "l'une des raisons pour lesquelles le Pakistan se trouve dans un tel désarroi c'est qu'Al-Qaïda est en train de se relever. C'est une conséquence du fait qu'on avait perdu de vue (ce sujet) et qu'on a fait une erreur de jugement en allant en Irak".
Mme Clinton, elle, a appelé à une enquête internationale sur l'assassinat de Benazir Bhutto, déclarant que le gouvernement pakistanais ne peut être digne de confiance en la matière.
Du côté républicain, le sénateur John McCain s'est dit "certain" de savoir gérer cette crise en tant que président. Il a même ressorti son CV dans le domaine : "J'ai rencontré Benazir Bhutto, je connais très bien Musharraf, je connais la région, je suis souvent allé au Pakistan, je suis allé au Waziristan (zone tribale au nord-ouest du Pakistan)".
Le bonnet d'âne revient au républicain Mike Huckabee, qui s'est attiré les critiques ironiques de la presse après sa gaffe: il s'est interrogé sur l'impact de l'assassinat de Benazir Bhutto sur "la poursuite ou non de la loi martiale au Pakistan", alors que l'état d'urgence a été levé le 15 décembre.
.
votez pour cet article ici

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :