Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Rama Yade : Khadafi, le baiser de la mort

Publié par Tessa Ivascu. | lundi, décembre 10, 2007 | , | Vos commentaires

"Notre pays n'est pas un paillasson sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s'essuyer les pieds du sang de ses forfaits", a notamment déclaré la secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme dans un entretien lundi au Parisien. La France "ne doit pas recevoir ce baiser de la mort". Par Tessa Ivascu
.
Suite à ces déclarations, Rama Yade a été reçue dans la matinée à l'Elysée pendant près d'une demi-heure. A la sortie, silence de la présidence et de l'intéressée. Laquelle avait déjà affirmé plus tôt sur Europe 1 : "On ne déserte pas en rase campagne, surtout quand on est engagé au côté d'un homme qui vous a promue à 30 ans secrétaire d'Etat d'un gouvernement ; quand on est auprès d'un homme qui est devenu président, après l'avoir soutenu en tant que candidat pendant des mois, si ce n'est des années". .
En déplacement à Buenos-Aires, François Fillon s'en est pris aux "donneurs de leçon" qui s'insurgent contre la visite de Mouammar Kadhafi. Ses propos sonnaient comme un rappel à l'ordre de Mme Yade. De son côté, l'UMP Patrick Ollier - à la tête du groupe parlementaire France-Libye - a jugé "inacceptable" la sortie de la ministre. .
Mais déjà en septembre, après avoir créé la polémique en rendant visite à des squatters d'Aubervilliers et après le ferme recadrage de François Fillon, elle avait répondu en se référant au seul président : "tant que je bénéficierai de sa confiance, tout ira bien".
.
votez pour cet article

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !