Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Après Club Internet, Alice ADSL est à vendre

Publié par Tessa Ivascu. | lundi, janvier 07, 2008 | | Vos commentaires

Après Club Internet vendu à Neuf Télécom il y a quelques jours, Alice ADSL, quatrième parmi les fournisseurs d'accès français, est à vendre. Les 882 000 abonnés trouverons sans doute vite un repreneur.
.
"Alice" (le modèle qui incarne le fournisseur dans les publicités), en 2005 à Bordeaux, entourée de cadres du FAI.
.
Dans le haut débit français, la tendance est à la concentration : après les rachats d'AOL France (par Neuf Cegetel), Tele2 (par SFR), Club Internet (par Neuf Cegetel), l'évolution du capital de Numericable (Carlyle) et la quasi-certitude de l'absorbtion de Neuf Cegetel par de SFR/Vivendi, voilà Télécom Italia qui met sa filiale Alice en vente.
Mais contrairement à Club Internet, Alice n'est pas encore rentable : le FAI vise l'équilibre de l'excédent brut d'exploitation en 2008. Sur la base de l'opération Club Internet, la valeur d'entreprise d'Alice France est estimée à environ de 700 millions d'euros. Selon Le Figaro, "retardée par la réorganisation de Telecom Italia en Italie et la nomination d'une nouvelle direction, la vente d'Alice en France semble arriver trop tard."
Candidat le plus probable au rachat : Neuf Cegetel, encore lui.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
4 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. Ron // 7 janvier 2008 à 13:32  

    De moins en moins de concurrence sur le marché des fournisseurs d'accès, ça ne prédit rien de bon, d'autant que même lorsque les ententes illicites sont prouvées, les pénalités ne sont pas suffisament dissuasives.

    Consommateurs, il risque de ne pas y avoir de quoi se réjouir de cette info...

  2. fab' // 7 janvier 2008 à 13:46  

    comme de beaucoup d'autres en ce moment !

  3. Tessa Ivascu // 7 janvier 2008 à 20:53  

    Mais on ne s'en réjouis pas. Et si tu as des infos ou des opinions là-dessus, n'hésites pas de nous les faire partager, on peut en faire un papier.

  4. Ron // 8 janvier 2008 à 10:54  

    Il y a un an, Orange, SFR et Bouygues Telecom ont été condamnés à une amende record de 534 millions d'euros pour entente illicite. Les 3 operateurs s'échangeaient des infos pour harmoniser leurs prix, donc leur marge.

    La France est un des pays où ouverture à la concurrence rime + avec dégradation de la situation qu'avec progrès pour les consommateurs.
    Prenons l'exemple des renseignements telephoniques. Ouverts à la concurrence, ils se sont retrouvés + chers qu'avant, quel que soit l'opérateur...

    EDF/GDF représentent un sujet encore différent, car tous les nouveaux opérateurs achètent leur énergie à EDF et consorts étrangers, et EDF la vend aujourdhui bcp + cher que son cout de revient et sa marge habituelle. Les prix sont artificiellement gonflés par le courtage d'énergie, et il est fortement déconseillé de quitter le giron d'EDF avant que cette hausse ne se fasse ressentir sur les prix des nouveaux intervenants, et avant éclatement de cette bulle spéculative en devenir.

    Pour en revenir à la belle Alice au Pays des Magouilles, de toute manière, moins il y a d'intervenants sur un marché, plus il y a risque d'entente, plus on a à y perdre.