Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Britney Spears a été reconduite cette nuit à l'hôpital sous escorte policière, où elle reste enfermée en tant que personne dangereuse pour elle-même ou pour autrui. Les policiers présents avaient comme nom de code pour l'opération : "The Package", le paquet. Son voisin, George Clooney, rendu fou par les paparazzi et le bruit des hélicoptères des chaînes de télé, a mis en vente sa maison.
.
Comme en début d'année, c'est sous le code "5150", prévu par la législation américaine pour enfermer durant 72h les personnes risquant de se faire mal ou de faire mal à autrui, que Britney Spears a été emmenée à l'hôpital, sous une imposante escorte.
L'intervention aurait été planifiée par son psychiatre et mise à exécution lorsque celui-ci a constaté que la chanteuse de 26 ans n'avait pas dormi depuis samedi dernier. Inquiet de son "comportement en pente descendante", le psychiatre a contacté la police de Los Angeles en leur disant : "Quelque chose doit être fait."
Selon un témoignage recueilli par TMZ.com : "Quand elle a été emmenée, elle n'a eu aucune réaction, elle a seulement dit 'Est-ce qu'il y a quelque chose qui ne va pas?' Elle était en train de faire du chocolat chaud et elle a attendu que les infirmiers la mettent dans un fauteuil roulant." Le psychiatre pourrait demander à la cour de retenir Britney pour deux semaines supplémentaires et l'obliger à suivre un traitement.
George Clooney n'attendra pas les résultats. Voisin de Britney Spears, il a décidé de mettre en vente sa maison, excédé par le vacarme incessant et les centaines de paparazzi qui envahissent le quartier. Dans la nuit du 4 janvier, lorsque la chanteuse a été hospitalisée une première fois après s'être barricadée avec ses enfants dans la maison, refusant de les rendre à leur père, les hélicoptères de CNN, Fox et les autres ont survolé le quartier sans répit.
.
George Clooney déménage tout, y compris son canapé déhoussable.
.
L'acteur est sorti de chez lui en robe de chambre, pensant "qu'un prisonnier s'était évadé", confie-t-il à Daily Mail. "C'était une véritable chasse à l'homme. Une scène sortie du film Die Hard."
Pas sûr qu'il trouve un voisinage plus calme, à moins de changer de ville.

.
Consultez aussi :

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
3 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. chenlina // 17 mai 2016 à 08:17  
  2. 林东 // 13 juin 2016 à 03:53  
  3. Pengobatan Tradisional Sembuhkan Varises // 27 avril 2018 à 02:37