Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

François Fillon remet les réformes à plus tard

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, janvier 13, 2008 | | Vos commentaires

François Fillon, premier ministre qui aime bien évoquer sa "détermination", était invité aujourd'hui du «Grand Jury» RTL-Le Figaro -LCI. C'est donc avec détermination qu'il est resté évasif sur le rythme des réformes qu'il est supposé mener, en donnant des dates lointaines ou bien en estimant pour certaines qu'elles ne sont "pas d'actualité". Quel punch ! Par Tessa Ivascu
.
Ce qui est chouette (pour lui) c'est que M. Fillon attaque l'année 2008 avec la conviction que le plus dur est derrière lui. Bon, très bien. Ca, c'est fait, ça, c'est fait. Cependant, "un climat incertain pèse sur l'économie mondiale, c'est une raison de plus pour conduire nos réformes", a-t-il avancé. Et pour avancer, il avance :
Sur le projet d'ouverture des magasins le dimanche : il reste prudent. Les propositions de Nicolas Sarkozy sur la participation : elles verraient le jour dans "les semaines et les mois qui viennent". Le projet de suppression des départements : "ce n'est pas d'actualité". Le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux : en 2009. La suppression de la publicité sur la télévision publique : le gouvernement compte "arriver à un projet de loi courant 2008" pour viser "l'objectif" d'application "au 1er janvier 2009". L'action du gouvernement, enfin et surtout : "Nous avons un mandat de cinq ans, et c'est au bout de cinq ans que nous serons jugés" (c'est ma phrase préférée).
Sinon, j'ai bien aimé aussi la phrase : "Est-ce que j'ai l'air d'être bling-bling ?" (François maîtrise bien le jargon hip-hop, ne nous Fillon pas aux apparences); et également son opinion sur la liaison de M. Sarkozy avec Melle Bruni : "cela n'altère pas l'image du président de la République". Mais c'est un autre sujet. Et puis, à force d'en rire on finit par se dire : quelle fatigue !

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !