Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Hugo Chavez embarasse les Etats-Unis dans l'affaire des Farc

Publié par Tessa Ivascu. | jeudi, janvier 10, 2008 | | Vos commentaires

S'ils ont bien voulu saluer tout à l'heure la libération des deux otages des Farc, les Etats-Unis ont tout fait pour oublier le président vénézuélien Hugo Chavez, leur bête noire dans la région, dans la liste des remerciements.
.
Hugo Chavez annonçant la libération des otages : Washington voit rouge.
.
"Nous saluons la libération de ces deux otages", a déclaré Tom Casey, porte-parole du département d'Etat. "Nous continuons à appeler les Farc à libérer tous les otages en leur possession, qu'ils soient Américains, Colombiens ou autres", a-t-il ajouté, pour mieux rappeler que la guerilla retient depuis 5 ans trois ressortissants américains (capturés alors qu'ils se trouvaint en Colombie dans une mission de lutte contre la drogue).
Tom Casey a ensuite remercié les personnalités ayant favorisé ces libérations : "Nous apprécions les efforts du président Uribe (Colombie) pour s'assurer de la libération de ces otages. Et nous accueillons avec plaisir les bons offices de toutes les personnes susceptibles d'y parvenir, en coopération avec le gouvernement colombien", a-t-il déclaré.
Alors qu'un journaliste lui forçait la main, lui demandant si M. Chavez était sur la liste, le porte-parole a admis, avec réticence et dans une langue de bois very "politikart" : "Je pense qu'il faut accueillir favorablement quiconque susceptible de jouer un rôle positif de soutien aux efforts du président Uribe et du gouvernement colombien, y compris le président Chavez".
Tout en refusant d'envisager que M. Chavez puisse jouer un rôle dans l'éventuelle libération des otages américains : "Je pense que pour le moment, ce que nous aimerions, c'est simplement la poursuite des efforts du gouvernement colombien à ce sujet", sauf si le président colombien Uribe a "des suggestions à nous faire ou des idées à partager avec nous à ce sujet".

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !