Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Romano Prodi démissionne et Berlusconi jubile

Publié par Tessa Ivascu. | vendredi, janvier 25, 2008 | | Vos commentaires

Jeudi soir le président du Conseil italien Romano Prodi a perdu le vote de confiance au Sénat (161 voix contre et 156 en sa faveur). Il s'est rendu au Quirinal pour remettre au président Giorgio Napolitano la démission de son gouvernement, resté 20 mois au pouvoir.
.
"Maintenant, il faut que nous nous rendions aux urnes. Nous allons dire ce que nous avons l'intention de faire pendant les 100 premiers jours de notre gouvernement", a frétillé aussitôt Silvio Berlusconi. L'ancien président du Conseil est chef de file d'une droite qui devancerait la gauche en cas de nouvelles élections.
Mais le président Napolitano pourrait bien nommer un gouvernement de transition. Sa principale mission serait justement de réformer le système électoral actuel. En avril 2006, ce système avait permis à la coalition de centre-gauche de Prodi, constituée de 9 partis d'avoir une majorité de 2 voix au Sénat. Trop fragile pour résister aux méandres de la vie politique italienne : le parti centriste catholique Udeur a du se retirer suite à la démission du ministre de la Justice Clemente Mastella, impliqué dans une affaire de corruption.
Mercredi le président Napolitano avait conseillé à Prodi de démissionner pour échapper à la censure. Mais 'Il professore" a refusé et a plaidé jeudi devant le Sénat la nécessité d'une continuité de l'action gouvernementale : "Le pays a plus que jamais besoin d'être gouverné. L'Italie a besoin de continuité et ne peut se permettre une vacance du pouvoir."
"L'Italie risque d'être plongée dans un cycle économique négatif auquel nous devrons faire face avec des structures économiques imparfaites", a-t-il prédit en vain. Ainsi finit le 61ème gouvernement de l'Italie de l'après-guerre.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
2 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. Bruno F. // 30 janvier 2008 à 17:30  

    Sur ce personnage particulier qui s'appelle Clemente Mastella, je vous renvois à un article assez intéressant : http://italie.italieaparis.net/articles/109-clemente-mastella

    c'est un portrait sans complaisance.

    Bruno F.

  2. Tessa Ivascu // 2 février 2008 à 00:59  

    Merci beaucoup pourla suggestion, j'ai lu l'article et le site est très intéressant. J'y retournerai.