Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Sarkozy demande à Uribe de ne rien exclure pour libérer les otages

Publié par Tessa Ivascu. | lundi, janvier 21, 2008 | | Vos commentaires

Nicolas Sarkozy a invité lundi le président colombien Alvaro Uribe à n'exclure aucun concours utile pour obtenir la libération des femmes et otages malades détenus par les Farc, dont Ingrid Betancourt.
.
Nicolas Sarkozy et Alvaro Uribe ont eu près d'une heure d'entretien mais le président colombien n'en a pas dévoilé la teneur à sa sortie. Seul David Martinon, porte-parole de l'Elysée, en a fait un compte rendu.
Le président français a notamment demandé à M. Uribe de "n'exclure aucun concours utile" (autrement dit à accepter les initiatives du président vénézuélien Hugo Chavez, grand rival d'Uribe et ennemi des Américains dans la région) pour libérer les otages des Farc "sans délai". Il a aussi apporté son soutien à deux initiatives du gouvernement colombien : le soutien de Bogota aux efforts de "facilitation" de l'Eglise Catholique et la réactivation de la médiation franco-helvético-espagnole.
Il a enfin rappelé que la France demeurait solidaire des positions de l'Union européenne sur les Farc et ne pourrait réexaminer cette question "qu'en fonction d'une évolution du comportement" des rebelles colombiens.
Avant l'entretien, le président colombien avait déclaré sur Europe 1 : "Pour négocier la paix, je suis tout disposé à le faire", en rappelant la double priorité de son gouvernement: libérer les otages et "écraser les terroristes".
.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !