Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Sarkozy hospitalisé en secret en octobre dernier

Publié par Tessa Ivascu. | mercredi, janvier 09, 2008 | | Vos commentaires

Nicolas Sarkozy a été brièvement hospitalisé le 21 octobre 2007 à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce, Paris, pour l'ablation d'un abcès à la gorge. C'est ce que révèlent les journalistes Denis Demonpion et Laurent Léger dans un livre sur Cécilia ex-Sarkozy, à paraître vendredi. L'Elysée a été forcé de le confirmer aujourd'hui. Par Tessa Ivascu.
.
Selon les auteurs de Cécilia, la face cachée de l'ex-première dame, le président de la République a subi cette ablation 3 jours après l'annonce officielle de son divorce. La décision de l'hospitaliser a été prise par ses deux médecins qui "n'ont pas réussi à enrayer la mauvaise angine à l'origine d'un phlegmon à la gorge et de fortes fièvres qui le font souffrir". Ce qui fut fait, "dans la plus grande discrétion". Une fois au Val de Grace : "l'abcès est incisé. On lui pose, dans un premier temps, un cathéter pour favoriser l'action des antibiotiques par voie intraveineuse"...
Le président a quitté l'hôpital militaire dans la nuit du dimanche 21 au lundi 22 octobre, "sans qu'à aucun moment les Français n'aient été informés de l'état de santé de leur président", soulignent les journalistes.
.
Quand on veut "s'inscrire en rupture"...
.
L'Elysée, par la voix du porte-parole David Martinon, a bien été obligé de s'expliquer aujourd'hui : "Le président a passé une partie de la soirée du 21 octobre au Val-de-Grâce pour y subir une petite intervention à la gorge, parce qu'il avait des maux de gorge un peu compliqués et il fallait qu'il soit d'aplomb pour faire la visite d'Etat le lendemain au Maroc".
Pourquoi le secret? "S'il fallait qu'on communique sur tous les petits bobos, ça n'aurait pas de sens", a retorqué le brillant Martinon. Qaunt au tout aussi brillant "conseiller spécial" Henri Guaino, il a opiné : "Ca a sans doute évité que, là encore, on ait de fausses informations, de fausses rumeurs". Ben voyons ! Quand on pense que, pendant sa campagne éléctorale, Nicolas Sarkozy avait déclaré sur Canal+ : "Quant à mon bulletin de santé, bien sûr je le publierai (...) Je ferai de mon médecin une vedette, je lui promets"...
Mais qurtout, quand on pense qu'hier encore, lors de sa conférence de presse, le président s'est vanté de s'inscrire en rupture" avec la "tradition déplorable" de la vie politique française "de l'hypocrisie" et "du mensonge" sur la vie privée, citant nommément François Mitterrand comme mauvais exemple !

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
8 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. Ron // 9 janvier 2008 à 16:36  

    Certains présidents passent leur mandat à coincer la bulle, d'autres crèvent l'abcès.

    Franchement y-a-t-il lieu de s'émouvoir ? Pour l'instant, ce n'est pas lui non plus qui s'est représenté une 2e fois en sachant pertinemment qu'il aurait du mal à finir dans de bonnes conditions son mandat à la tête du pays...

  2. Tessa // 10 janvier 2008 à 22:51  

    lol, Ron ça c'est un jeu de mots ! Ton commentaire a suscité... un commentaire sur un autre blog. Je reviens avec l'adresse.

  3. Tessa Ivascu // 10 janvier 2008 à 22:59  

    Voilà la lien qui parle de ton commentaire :
    http://www.peuples.net/article-15482553.html

  4. Anonyme // 11 janvier 2008 à 11:50  

    "Je dis ce que je fais,....
    je fais ce que je dis....."

    ...De qui cette formule à l'emporte pièce, qui ne peut qu'être prise comme une forte et honnète promesse.... ????

    D'un homme sérieux et crédible à n'en pas douter

    Mais fait-on vraiment ce que l'on a publiquement affirmé ???

    ...Hélas ...il y a quelques distorsions entre les promesses et la réalité...

    Mais... "pauvres électeurs",...
    "...vous n'avez malheureusement rien compris, tout cela n'était que paroles d'un candidat à une simple élection,...
    ...cela ne pouvait entrainer, obligatoirement, aucune obligation morale pour l'heureux élu..."

    Par contre, maintenant vous allez voir ce que vous allez voir et vous ne devriez probablement pas être trop déçu....
    Mais alors soyez "forts" et ne venez surtout pas vous plaindre, le bureau des pleurs est senble-t-il fermé...
    ...Et surtout n'oubliez pas de suivre le feuilleton (gratuit pour l'instant) qui nous est offert à satiété par une grande partie des médias "amis"
    ... et pour vous consoler, si cela est encore possible, pensez plutot aux beaux cadeaux que allez pouvoir peu-être offrir à notre future "première dame de france" lors de son union avec notre trés cher président....
    ...pour autant que votre pouvoir d'achat vous laisse encore quelques moyens disponibles ???

  5. Unknown // 22 janvier 2017 à 02:52  
  6. chenmeinv0 // 17 mars 2017 à 06:31  
  7. Unknown // 25 mars 2017 à 07:37  
  8. raybanoutlet001 // 27 mars 2017 à 04:51