Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Le titre Société Générale a décollé aujourd'hui à la Bourse de Paris, grâce aux rumeurs de rachat et de démantellement ravivées par le scandale Jérôme Kerviel, qui a mis en cause la direction de sa banque lors de sa mise en examen. Les déclarations de Nicolas Sarkozy sur le PDG Daniel Bouton en ont rajouté une couche... de profit.
.
C'est le Wall Street Journal qui mène la danse des spéculations, en écrivant notamment que "le scandale Kerviel a ravivé l'intérêt de BNP pour l'achat de Société Générale", durablement fragilisée selon certains spécialistes. Le Credit Suisse lui emboîte le pas, en imaginant un partage des activités du groupe SocGen entre BNP Paribas et Crédit Agricole.
Du coup, l'action Société Générale gagnait 10,89% à 78,89 euros vers 16h50, la hausse du titre étant amplifiée par des rachats de découvert. BNP Paribas profitait également de la rumeur, en gagnant plus de 3%. Crédit agricole SA prenait plus de 1,6%.
Un prix de 92 euros par action Société générale circulait aujourd'hui sur les marchés.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :