Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Un Obama contre deux Clinton en Caroline du Sud

Publié par Tessa Ivascu. | jeudi, janvier 24, 2008 | | Vos commentaires

Le sénateur démocrate Barack Obama joue gros dans la primaire présidentielle de Caroline du Sud samedi. Du coup, il a durci le ton pour répliquer aux attaques de Bill Clinton, devenu omniprésent dans la campagne de sa femme Hillary. Surtout que les derniers sondages de jeudi matin montrent qu'Obama est en train de perdre son avance sur sa rivale à l'investiture démocrate.
.
Barack Obama a décidé de changer de tactique face au couple Clinton, dénonçant avec virulence les "inexactitudes" des propos contre lui de l'ex-président et éventuel "Premier Epoux". A l'approche des primaires de Caroline du Sud, Barack Obama a d'abord fait le choix d'ignorer ces piques. Selon son directeur de campagne : "Nous ne cherchons pas la bagarre avec un politicien retraité". Bill Clinton avait pointé notamment l'ambiguité du sénateur de l'Illinois sur le sujet de la guerre en Irak, en jugeant l'opposition de M. Obama à l'intervention américaine comme le "plus gros conte de fée que j' ai jamais vu" (Obama a été contre la guerre mais pas contre son financement, auquel il a contribué par ses votes de sénateur de l'Illinois).
Mais face aux critiques de Hillary Clinton sur son "inertie" et au mot "mauviette" murmuré dans la presse à son égard, Barack Obama a décidé de ne plus faire comme si Bill Clinton n'existait pas. "Il y a dans la campagne de Clinton l'autre Clinton, l'ancien président, qui fait un tas de déclarations inexactes sur mon bilan - donc bien sûr il faut que je m'assure que ce soit rectifié", a prévenu M. Obama hier matin sur la chaîne de télévision ABC.
Pas sûr que ce soit la bonne tactique. Car la stratégie du camp Clinton est de pousser le jeune sénateur dans ses retranchements. Si ce dernier ne répond pas, Obama sera accusé d’être trop naïf pour affronter les républicains. S’il répond, il risque le faux pas politique.
.
Kill Bill ou c'est lui qui vous tuera...
.
Déjà, Bill Clinton, suite aux accusations d' "inexactitude" de Barack Obama, à joué l'indignation auprès d'un journaliste de CNN : "Moi, je n'ai jamais émis la moindre plainte en public quand M. Obama a dit que Hillary n'avait pas de caractère, agissait d'après les sondages, quand il m'a descendu..." Pendant ce temps Mme Clinton, tout en laissant son mari férailler, clame partout la nécessité des démocrates de se rassembler malgré les affrontements.
Depuis hier, Barack Obama est descendu de 3 à 4 points dans les sondages, réduisant son avance sur Hillary Clinton avant les primaires en Caroline du Sud. Il accuse par ailleurs de gros retards dans les sondages menés en Californie (12 points d'écart selon la moyenne de RealClearPolitics), ou dans l'état de New York (26 points selon un sondage de l'institut Quinnipiac mardi), états cruciaux qui voteront le 5 fevrier.

.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !