Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

François Fillon juge antidémocratique "L'appel de 14 février", signé par 17 personnalités politiques, notamment par Ségolène Royal, François Bayrou et Dominique de Villepin, qui paraîtra demain dans l'hébdomadaire Marianne. Les signataires appellent à la "vigilance républicaine" contre "toute dérive" confinant "à la monarchie élective" et ciblent Nicolas Sarkozy sans le nommer.
.
Le texte de cet "Appel", qui refuse "toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel", vise clairement, sans le nommer, Nicolas Sarkozy. Il a notamment été signé par Dominique de Villepin, Ségolène Royal, François Bayrou, Bertrand Delanoë, Nicolas Dupont-Aignan.
Les signataires réclament une "vigilance républicaine" de la part de tous. Ils réaffirment "leur attachement au principe républicain" et "leur refus de toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel confinant à la monarchie élective".
"Une violence inouïe"
Ils rappellent aussi "leur attachement aux fondamentaux d’une laïcité ferme et tolérante", "à l’indépendance de la presse et au pluralisme de l’information" et "à une politique étrangère digne, attachée à la défense des droits des peuples, soucieuse de préserver l’indépendance nationale et de construire une Europe propre à relever les défis du XXIe siècle".
Cela ressemble à une belle liste de critiques à l'adresse du président de la République, suite aux péripéties récentes de celui-ci.
Le Premier ministre François Fillon a immédiatement dénoncé à Laval (Mayenne) l' "attitude profondément anti-démocratique"des signataires, déplorant par ailleurs les attaques "d’une violence inouïe" portées selon lui au président.
Quand on nous fait violence, on fait violence.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
9 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. Didier B // 15 février 2008 à 22:24  

    François Fillon... Ce monsieur devrait se souvenir des projets de son patron de donner un statut à l'opposition.

    Et là, sur le sujet du respect de la Constitution de la 5e République (parce que c'est de ça dont il s'agit), il y a une opposition, qui va de la droite à la gauche.

    Anti démocratique? Si le vote donne une "légitimité", il ne donne certainement pas le droit d'ignorer ce que dit le "peuple", celui qui ne vote que tous les 5 ans.

    Cette initiative est même la plus démocratique que nous ayons vu ces derniers temps.

    Bonne continuation

  2. Tessa Ivascu // 15 février 2008 à 22:39  

    Bien d'accord avec toi.Fillon est sans doute un peu fébrile actuellement. Ce n'est pas une excuse.

  3. Yann Doumeix // 16 février 2008 à 10:45  

    Ah, enfin. Et les simples citoyens peuvent ils signer?

  4. Tessa Ivascu // 16 février 2008 à 13:43  

    Non, c'est un appel, pas une pétition, il est fait, il est signé.

  5. Yann Doumeix // 16 février 2008 à 15:43  

    Dommage. Et si on créeait un comité de vgilance citoyenne, une sorte de comité de salut public?

  6. Yann Doumeix // 16 février 2008 à 15:53  

    "violence inouie" Et ben tiens. Pourquoi pas traduire les auteurs de cet appel devant des tribunaux, d'exception, bien entendu, et les incarcérer dans une gantanamo situé en lozére? Violence inouie, les auteurs sont des terroristes?
    Il n'y a pas de violence inouie dans le fait de prendre la République à la hussarde?

  7. Tessa Ivascu // 17 février 2008 à 13:10  

    "Violence inouie" est une expression qui s'emploie dans certains salons poussiéreux de la République quand quelqu'un dit "zut".

  8. John // 13 avril 2016 à 04:18  
  9. Meiqing Xu // 25 avril 2016 à 09:45