Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

France Télévisions: un peu de pub quand même

Publié par Tessa Ivascu. | lundi, février 18, 2008 | | Vos commentaires

Pour gagner du temps après le tollé déclenché par sa proposition de suprimer la publicité dans l'audiovisuel public, Nicolas Sarkozy a eu une idée originale : la création d'une commission. Elle sera chargée de définir les lignes de la "nouvelle télévision publique". Composée de parlementaires et de professionnels, elle est dirigée par Jean-François Copé, patron des députés UMP en toute impartialité.
.
L'ami Copé n'est pas hostile à l'idée d'accorder un copeau du fromage de la pub à cette "nouvelle télévision publique (car tout st nouveau depuis la "rupture" de mai 2007, comme nous le constatons ici tous les jours).
"Est-ce que c'est pas du tout de publicité ou un petit peu? Tout ça doit être réfléchi", s'est-il interrogé hier sur BFM. Est-ce l'amorce d'un remaniement de la proposition du président de la République le 8 janvier ?
En tout cas, cette réflexion tout haut arrive en même temps que celle de Michel Drucker dans Le Monde. Il suggère une suppression de la publicité "comme en Allemagne", c'est à dire seulement "en prime time, au moment où elle est la plus 'douloureuse' pour les téléspectateurs" .
.
Soyons précis : "Un petit peu"...
.
En tout cas, parmi les "orientations" très langue de bois de la commission, censées combler le manque à gagner de 1,2 milliard d’euros d’un service public sans pub, M. Copé a évoqué "la diversification, les nouvelles technologies". Autrement dit, la taxe sur les nouvelles technologies est une piste toujours d’actualité, mais toujours aussi vague. Car le même Copé avoue qu'il s'agit là d'une mission "très difficile".
Et puis d'ailleurs la composition de la commission n'est "pas encore tout à fait finalisée". Nicolas Sarkozy devrait le faire demain mardi : "L'occasion pour le président de la République de fixer le cap de ce qu'il souhaite". Tant que ce n'est qu'un cap, Copé s'arrangera pour le reste.
On verra bien ce qu'il en restera, de tout ça, fin mai, lorsque la commission rendra ses conclusions.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !