Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Jean Sarkozy jette David Martinon de Neuilly

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, février 10, 2008 | | Vos commentaires

David Martinon, candidat UMP parachuté par Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly, est en train de perdre la tête (de liste). Jean Sarkozy, fils cadet du président, a annoncé la création d'une liste dissidente pour les élections municipales avec Marie-Cécile Ménard et Arnaud Teullé, dirigeants UMP-istes locaux. Patrick Devedjian fera une réunion pour trancher "définitivement" demain à la mairie.
.
Mais que se passe-t-il dans cette famille? Est-ce un message à papa, du style "Si tu reviens (à Neuilly), je bousille tout"? Sommes-nous en pleine tragédie shakespearienne, avec le fils qui trahit le père? Ou bien papa manipule-t-il son fils pour pousser Martinon le mignon vers la sortie? Ou, plus simplement, on ne sait plus quoi inventer pour s'amuser à Neuilly, tant on s'ennuie le dimanche dans la ville la plus riche de France...
En tout cas, les dirigeants de l'UMP à Neuilly-sur-Seine Marie-Cécile Ménard et Arnaud Teullé, ainsi que Jean Sarkozy, le fils cadet du président de la République, viennent d'annoncer qu'ils entraient en dissidence, suite à des "désaccords majeurs" avec le candidat David Martinon, propulsé candidat à la mairie par papa Sarko, malgré l'hostilité affichée des ump-istes locaux. Evidemment, qui dit dissident, dit "rassemblement":
"Nous avons décidé de conduire la liste de rassemblement pour les élections municipales a Neuilly, afin de faire cesser les divergences au sein de la majorité présidentielle sur notre commune", déclarent-ils dans un communiqué à l'AFP, envoyé depuis la messagerie électronique de Jean Sarkozy.
.
Quand Jeannot joue à l'homme politique, on lui prête même un dossier à tenir sous le bras du côté des photographes, comme les grands. Ici, avec David Martinon.
.
"De très nombreux Neuilléens nous demandent de réagir et de travailler ensemble pour notre ville. Dans ce nouveau contexte politique, nous appelons au plus large rassemblement", se justifient les trois signataires (j'aime bien l'expression "contexte politique", elle montre la maturité politique des trois larrons - ndlr).
Quelques instants plus tôt, le directeur de campagne de Martinon, Olivier Babeau, annonçait publiquement que la campagne du porte-parole de l'Elysée suivait "normalement son cours" : "Bien sûr que David Martinon se maintient comme tête de liste à Neuilly", a-t-il assuré à l'AFP.
Pourtant, un sondage "confidentiel" révélé hier par Le Figaro le donnait comme perdant contre le "divers droite" Jean-Christophe Fromantin, avec 40% contre 45%."
Depuis hier, la - toujours - tête de liste UMP fait l'autruche (au risque d'en sortir avec ses beaux cheveux bouclés pleins de sable - misère !). David Martinon a annulé une conférence de presse qu'il devait donner samedi après-midi. Et aujourd'hui, il est injoignable.
Selon son directeur de campagne, "il était ce matin en petit-déjeuner d'appartement avec des Neuilléens".
J'imagine que dans cette banlieue chic, il doit y avoir des gens qui savent ce que cela veut dire, un "petit déjeuner d'appartement". Grand croissant leur fasse !

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :