Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Le MoDem est mort à Lyon

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, février 03, 2008 | | Vos commentaires

Depuis hier soir, il n'y a plus de liste ni de président du MoDem à Lyon, la ville historiquement la plus centriste de France. Christophe Geourjon, le modémiste investi en début d'année par le parti pour mener les listes lors de l'élection municipale de mars prochain, s'est couché sur la liste UMP de Dominique Perben. Hier aussi, l'UDF Michel Mercier a filé sa démission comme président du MoDem dans le Rhône à François Bayrou.
.
Politikart avait prédit l'implosion du MoDem à Lyon suite aux combinazioni (voir lien vers article ci-dessous). Bien sûr M. Geourjon préfère parler de "convergences" sur le projet de l'ex-ministre ministre des Transports D. Perben.
Résultat des "discussions" (on peut les appeler comme ça aussi) : "La liste MoDem à Lyon n'existe plus. C'est une décision collégiale des neuf têtes de liste", faite "en phase avec Michel Mercier", sénateur UDF, président du conseil général du Rhône et désormais ex-président du MoDem dans le Rhône.
.
Dessin de Deligne.
.
"Les circonstances que nous vivons actuellement dans le Rhône m'ont amené à cesser d'assurer les fonctions de président de notre fédération au 31 janvier 2008", a expliqué hier dans un communiqué M. Mercier (si cela peut s'appeler une explication).
Quatre autres membres du MoDem à Lyon se sont couchés avec Christophe Geourjon sur la liste UMP : Fouziya Bouzerda, Bernadette Bertrix, présidente sortante du groupe UDF au Grand Lyon, Marc Augoyard, président des jeunes MoDem du Rhône et Jeannette Hurtrel.
Que vont faire les MoDem-istes qui préfèrent dormir ailleurs que sur un bout de matelas UMP-iste? Plusieurs cadres, dont le vice-président MoDem de la communauté urbaine du Grand Lyon, Gilles Vesco, ont dénoncé ce ralliement à "Dominique Perben et ses amis millonistes et villiéristes".
"Face à une telle urgence et en l'absence d'un leader charismatique et représentatif de notre famille politique, nous estimons que la présence d'une liste MoDem autonome n'est plus réaliste", poursuivent-ils.
Du coup, ils en appellent à Bayrou pour qu'il soutienne dès le premier tour Gérard Collomb (maire PS sortant de Lyon). Les derniers sondages donnent ce dernier très largement réélu. On se demande pourquoi.

.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
2 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. PatJol // 3 février 2008 à 23:40  

    Bayrou a tué le centrisme en France : Il a commencé par le séparer de la droite pour servir son ambition présidentielle. Ca n'a pas fonctionné. Le plus logique de sa part aurait été de s'allier avec la gauche, mais il préfère rester "indépendant".

  2. Tessa Ivascu // 4 février 2008 à 00:00  

    ... et ambitieux et indépendant, ça ne va pas toujours ensemble.