Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

François Lebel, maire sortant du VIIIème arrondissement de Paris, qui a marié Nicolas Sarkozy et Carla Bruni début février dans l'irrégularité - sans bans et portes fermées - profite de l'éviction de David Martinon à Neuilly-sur-Seine pour exiger à son tour que le candidat officiel de l'UMP, Pierre Lellouche, "parachuté" dans son arrondissement, plie son parachute et aille chercher mairie ailleurs. M. Lebel est candidat "dissident" à sa propre succession.
.
Ben oui, quoi ! C'est bien joli de faire des entorses aux règles du mariage civil, au prétexte qu'il s'agit de marier façon TGV Nicolas 1er. Mais le faire gratuitement, faut pas rêver. François Lebel, qui a eu son quart d'heure de gloire le 2 février, quand il a révélé le mariage par ses soins de Bruni et Sarkozy, a fermé les yeux sur la non publication de bans, justifiée seulement par des "causes graves" (et le fait que Cécilia n'a pas répondu au SMS n'est tout de même pas une cata, on verra).
Pire que fermer les yeux, il a fermé les portes, en l'occurence celles de l'Elysée, alors qu'un mariage civil est une cérémonie publique et doit donc se dérouler portes ouvertes (non pas que j'avais envie d'y aller).
"L'affaire de Neuilly me conforte"
Maintenant Lebel veut sa belle récompense. Après avoir suivi avec délice (comme nous tous) le psychodrame de dimanche à Neuilly-sur-Seine, qui s'est fini par l'assassinat politique de David Martinon, le favori de Cécilia, il réclame à l'UMP la tête de Pierre Lellouche.
Dès hier soir, M. Lebel a déclaré : "L'affaire de Neuilly-sur-Seine me conforte dans l'idée qu'aujourd'hui les électeurs partout en France n'acceptent plus les parachutages". Aujourd'hui, il demande aux "instances dirigeantes" de lui accorder l'investiture dans le VIIIe arrondissement, en tant que "candidat légitime à sa propre succession". M. Lellouche doit se retirer, selon lui, "afin qu'il retourne dans le IXème dont il est conseiller de Paris". Allez zou !
"Désormais les électeurs veulent des candidats implantés, légitimes, proches d'eux et ne veulent plus des parachutés", a ajouté M. Lebel, des fois que d'autres dissidents l'entendent et fichent encore plus la pagaille.
.
Pierre Lellouche. Pas la peine de chercher sur le globe, retourne dans le IXème et pi c'est tout !
.
M. Lellouche, bien sûr, pousse des cris d'orfraie auprès des mêmes "responsables nationaux" : "Dans les conditions actuelles, il est plus que temps que les responsables nationaux de l'UMP sifflent la fin de la récréation et remettent en ordre de bataille la maison UMP en prenant les mesures qui s'imposent" face aux candidatures dissidentes, a-t-il déclaré dans un communiqué.
Allez, umpistes, tous en piste pour la débâcle finale !

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
5 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. Fulcanelli // 11 février 2008 à 13:17  

    Oh il veut son susucre le monsieur, tiens t'auras juste une caresse derrière les oreilles

  2. Tessa Ivascu // 11 février 2008 à 13:21  

    Va savoir! la mode est aux dissidents...

  3. sKaLpA // 11 février 2008 à 17:52  

    je me doutais bien, aussi...
    Clientélisme quand tu nous tiens, on y revient!

  4. Anonyme // 21 avril 2012 à 11:54  

    je ne trouve plus mes messages pourquoi
    lofort@wanadoo.fr

  5. Anonyme // 21 avril 2012 à 11:57  

    ou à été publié le message suivant

    les electeurs seront-ls victimes du syndrome PETAIN "français vous avez la mémoire courte"
    lofort@wanadoo.ffr