Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Martinon se retire: fin du putsch à Neuilly

Publié par Tessa Ivascu. | lundi, février 11, 2008 | | Vos commentaires

David Martinon a annoncé son retrait comme tête de liste UMP à Neuilly-sur-Seine. Ca lui a permis de sauver sa tête - pour l'instant - comme porte-parole de l'Elysée. Lâché hier par ses principaux coéquipiers, dont le fils du président Jean Sarkozy, lors d'un "coup d'état d'opérette", il a présenté sa démission à Nicolas Sarkozy, qui l'a refusée. En attendant qu'une nouvelle tête de liste soit désignée en fin de journée, la presse se gausse du "couac de Sarkoville".
.
"Sarkoville", "Sarkodallas", "rififi dans le fief de Sarkozy", les allusions aux films et séries télé faites par la presse sont à la hauteur du "putsch" kitschissime qui a bouleversé la paisible et dodue banlieue de Neuilly.
Pour Le Parisien, "le dauphin du président a été trahi par ses amis". "L'Elysée a dû intervenir en direct ce week-end pour que l'UMP ne perde pas Neuilly à cause de cette erreur de casting", écrit Libération.
.
David Martinon aujourd'hui, lors de l'annonce de son retrait. "Neuilly m'a tuer".
.
"Ce que le prince avait fait, c'est le fils du prince qui a été chargé de le défaire", note La Charente Libre. L'Union-L'Ardennais élabore sur le même thème : "David Martinon, parachuté candidat à la mairie de Neuilly par Sarkozy Nicolas, vient donc d'être largué par Sarkozy Jean et ses amis. Son fils faisant partie des 'traîtres' (on n'ironisera pas sur les traditions familiales), le chef de l'Etat n'a pu, bon gré mal gré, que donner son accord à ce lâchage en pleine campagne". Selon Le Midi Libre, "M. Martinon aurait dû se méfier du renfort d'un fils du président, Jean Sarkozy, pour l'aider à se faire adopter par les Neuilléens. Sarkoland s'est ainsi transformé hier en Sarkodallas, un univers impitoyable même pour des jeunes pousses sarkozyennes".
David Martinon restera-t-il encore longtemps porte-parole de l'Elysée? Déjà, remarque Le Dauphiné Libéré, "le porte-parole de l'Élysée n'était plus ce dimanche - une fois n'est pas coutume - que le porte-silence de lui-même".
A qui le tour?
.
Lire aussi :

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
2 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. GECKO // 11 février 2008 à 15:24  

    Oui bon nous n'allons pas en faire tout un scandale...c'est fait, c'est fait !

    Mais je ne pense pas que la nomination d'une nouvelle tête de liste puisse réellement changer la donne à Neuilly...

  2. fab' // 11 février 2008 à 17:42  

    "David j'ai une mission pour toi, aller chercher Ingrid Bétencourt" idée de SMS !!!