Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Arche de Zoe: grâce en suspens, Paris refuse de payer

Publié par Tessa Ivascu. | vendredi, mars 07, 2008 | | Vos commentaires

L'Elysée par la voix de David Martinon et le ministre du Budget Eric Woerth ont annoncé que l'Etat français ne paiera pas la somme de 6,3 millions d'euros que les six membres français de l'ONG Arche de Zoé ont été condamnés à verser. Or, ce réglement financier est un préalable à la grâce demandée par les membres de l'Arche, a prévenu le président du Tchad, Idriss Déby.
.
Le régime d'Idriss Déby vient d'être sauvé d'un assaut d'une guérilla armée par l'aide militaire de la France. Alors le président tchadien veut bien promettre de faire aboutir la demande de grâce des six membres de l'Arche de Zoé, dans l'affaire de tentative d'enlèvements de 103 enfants. Mais il n'est pas prêt à passer l'éponge sur le litige financier.
Dans un entretien diffusé hier jeudi sur France 24, M. Déby demande le règlement préalable de 8 millions d'euros aux familles - alors que la cour criminelle de N'Djamena avait ordonné un versement de 6,3 millions en guise d'indemnisation (un petit bonus, ça ne mange pas de pain, ça en fournit).
Seulement, l'Etat français n'entend pas obtempérer, quelle que soit la somme : "Ce n'est pas l'Etat français qui a été condamné, et donc ce n'est pas à lui de payer, ce n'est pas à lui de se substituer. C'est une ONG dont les agissements ont été jugés illégaux par la justice tchadienne et également par la justice française", a déclaré David Martinon, porte-parole de l'Elysée.
De son côté, le ministre du Budget Eric Woerth a opposé une fin de non-recevoir à la suggestion tchadienne sur LCI : "Je n'ai pas le sentiment que l'Etat doive payer cela, évidemment, ce n'est pas une dette de l'Etat. C'est un sujet que nous allons évoquer avec la justice et qui ne concerne pas directement l'Etat".
Mais le président tchadien insiste : "Ces familles, qui va les indemniser ? Est-ce que c'est la France ? Est-ce que ce sont les membres de l'Arche de Zoé ? C'est une question qui est importante et pour laquelle il faut trouver une solution. Ce n'est pas lié mais il faut trouver une solution avant d'élargir".
M. Déby a évoqué ce sujet avec son homologue français Nicolas Sarkozy : "Il m'a dit qu'il allait nous assister." Les promesses d'un président qui dit ce qu'il fait et ne fait pas ce qu'il dit, ça compte.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
4 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. impots-utiles.com // 31 mars 2008 à 19:01  

    certes ils ont été libérés... mais qui va devoir régler la lourde facture de 6.3 millions d'euros au gouvernement tchadien ?? si paris refuse de payer il faudra bien que quelqu'un le fasse...
    http://www.impots-utiles.com/qui-va-payer-pour-l-arche-de-zoe.php

  2. John // 13 avril 2016 à 04:19  
  3. Meiqing Xu // 25 avril 2016 à 09:52  
  4. Unknown // 22 janvier 2017 à 03:32