Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Barack Obama perd son avantage dans les sondages

Publié par Tessa Ivascu. | samedi, mars 22, 2008 | | Vos commentaires

Plusieurs sondages publiés aujourd'hui, samedi, montrent Barack Obama ratrappé, voire dépassé par sa rivale à l'investiture démocrate Hillary Clinton, aussi bien sur l'ensemble des Etats-Unis qu'en Pennsylvanie, où une primaire capitale aura lieu dans un mois. La cause : la récente polémique sur son ex-pasteur, dont les sermons incitaient à la guerre raciale et condamnaient le "terrorisme" américain.
.
A un mois de la primaire capitale de Pennsylvanie, le candidat démocrate à la Maison Blanche voit sa popularité s'effriter, après un état de grâce qui durait depuis le «Super Mardi» début février.
Le sondage national de l'institut Gallup indique ainsi que pour la première fois depuis février, Mme Clinton a repris l'avantage sur son rival : 49% des électeurs démocrates souhaiteraient que la sénatrice de New York soit la candidate du parti en novembre, contre 42% qui souhaiteraient que ce soit Barack Obama.
.
"Son Espérance" comme le surnomment ironiquement les médias américains, est en train de perdre pied.
.
Un sondage en Pennsylvanie de l'institut Franklin and Marshall College Poll accorde 16 points d'avance à Clinton dans cet état où tout pourrait se jouer lors de la primaire du 22 avril. Elle est créditée de 51% d'intentions de vote contre 31% pour Barack Obama. En février, le même institut accordait 44% des voix à Hillary Clinton contre 37% à Barack Obama.
Selon un sondage CBS, les deux Démocrates devancent toujours le Républicain John McCain, mais le sénateur de l'Arizona est en train de rattraper son retard. En cas de duel Obama/McCain, le Démocrate est crédité de 48% d'intentions de vote contre 43% pour McCain. Il y a un mois, Obama était crédité par le même institut de 50% d'intentions de vote contre 38% pour M. McCain.
En cas de duel Clinton-McCain, la sénatrice de New York est créditée de 46% d'intentions de vote contre 44% pour McCain. Selon ce même sondage, les électeurs indépendants, qui constitueront une des clefs du scrutin de novembre, se montrent actuellement plus séduits par le Républicain que par les deux rivaux démocrates.
Ces sondages ont été réalisés alors que les les télés américaines et internet font le buzz sur les sermons incendiaires du révérend Jeremiah Wright, le pasteur de l'église fréquentée par Obama à Chicago.
Aujourd'hui retraité, ce pasteur estimait dans des sermons que le "terrorisme" américain était responsable des attaques du 11-Septembre ou que les Noirs américains devraient dire "que Dieu maudisse l'Amérique" plutôt que le traditionnel "que Dieu bénisse l'Amérique" en raison, du traitement infligé aux Noirs aux Etats-Unis.
Or le pasteur Wright a été très présent dans la vie d'Obama. C'est lui qui l'a marié, qui a baptisé ses deux filles. Plus qu'un père spirituel, le pasteur a été presque l'équivalent d'une figure paternelle pour un Obama qui a à peine connu son père biologique.
Le candidat démocrate a catégoriquement condamné mardi dernier les propos "inexcusables" du pasteur Wright (qu'il ne connaissait pas?) et appelé les Américains à se réconcilier au-delà des préjugés raciaux. Mais cela n'a pas sonné très convaincant.
Reste à voir comment Clinton compte exploiter cette faille, car jusqu'à présent ses tentatives de déboulonner Obama n'ont pas été très convaincantes non plus.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !