Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Devedjian réélu président redevient copain des Balkany

Publié par Tessa Ivascu. | vendredi, mars 21, 2008 | | Vos commentaires

L'UMP Patrick Devedjian a conservé son siège-pactole de président du Conseil général des Hauts-de-Seine en recueillant les suffrages des 30 conseillers généraux de la droite départementale. L'autre candidate, la PCF Catherine Margaté, a recueilli les 15 voix de l'opposition. Mais cette élection a surtout été hier le théâtre de plusieurs volte-face et rebondissements dans la guerre intestine opposant Devedjian à Patrick et Isabelle Balkany.
.
Cela a commencé par un coup de tonnerre : Isabelle Balkany, femme de coeur, femme de tête (quelle tête, demandez à Levallois) a annoncé son intention de quitter le groupe UMP en raison de désaccords avec son président Patrick Devedjian. Elle siègera désormais comme "non inscrite", se sentant "punie" pour sa "liberté de propos" (mais qu'est-ce qu'ils foutent chez Amnesty) et en raison des critiques qu'elle a émises sur Patzy D.
Et de déballer :"Il (Patzy) m'a fait savoir qu'il me confierait à nouveau une vice-présidence à deux conditions : que je fasse une sorte d'autocritique publique et que je ne sois plus forcément en charge des collèges". Alors, la belle Balka l'a mouché : "Je lui ai rappelé que Mao Tse-Toung était mort (tiens, zut ! ), que nous n'étions pas au comité central du parti communiste, donc que je ne ferai pas d'autocritique".
.
Patzy D. plus beau mec que Mao Tse : c'est la belle Balka qui le dit.
.
Quelques heures plus tard, après la pause déjeuner (nous ignorons le menu, dommage) volte-face : finalement, heu, non. Balka reste UMP-iste tout compte fait (et les comptes des Balkany, c'est quelque chose). Et de déclarer à l'unison aux journalistes : "Nous nous sommes mis d'accord" (c'est beau comme un titre de Voici).
Déjà pendant le déj' ( nous ignorons le menu, dommage), Patzy D. et belle Balka se sont affichés en train de mastiquer tout sourire à la même table. Ils avaient la bouche pleine de démentis sur une intervention de Nicolas Sarkozy, ancien président du conseil général des Hauts-de-Seine, pour un rabibochage forcé express.
.
La belle Balka.
.
"Nous sommes assez grands pour régler nos problèmes tous seuls", a déclaré virilement Patzy D. "C'est une liaison qui devrait durer", a roucoulé belle Balka. "Parce qu'il est beaucoup plus bel homme que Mao". Alors ça, comme argument politique, ça m'en bouche un coin. Et comme j'ai faim, je prends.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
2 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. Anonyme // 22 mars 2008 à 14:03  

    Menu : boeuf braisé, carottes et pommes de terre, formage, desserts (tarte au citron, tatin, baba,oeufs au lait, crème anglaise, salade de fruits) : invités : les conseillers généraux, les cadres et une partie des fonctionnaires territoriaux du Conseil général ; contrairement aux usages établis par PDevedjian depuis sa première élection, c'est à dire prendre à sa table des fonctionnaires de toute catégorie et disperses les vice présidents dans toutes les tables (de fonctionnaires du département), la table d'honneur comportait tous les élus.Sinon, effectivement, madame Balkany a repris un poste de vice présidente durant cette suspension de séance, suspension légale pour laisser s'exprimer les contestations de la liste soumise.
    Pour le reste, consultez le canard Enchaîné de cette semaine et soyez conscient du fait que les coups bas en politique sont hélas la règle.

  2. Tessa Ivascu // 22 mars 2008 à 15:44  

    Quel large choix de desserts alors que pour le plat il fallait se contenter de boeuf braisé carottes patates. Nous sommes conscients que les coups bas en politique sont fréquents, mais êtes-vous conscient(e) que l'abus de sucreries nuit à la santé?