Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Estrosi: rien ne se fera plus sans lui en France

Publié par Tessa Ivascu. | mercredi, mars 19, 2008 | | Vos commentaires

Christian Estrosi ne se tient plus. Elu maire UMP de Nice, il estime qu'aucune "grande décision nationale" ne pourra plus être prise sans tenir compte de son expertise, que nous savons vaste, notamment en matière de location de jets privés payés par le contribuable. L'ex-secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer se sent aigle dans la cité des Aiglons et son ambition s'envole comme un avion.
.
Comme nous le savons, Christian Estrosi a quitté le gouvernement pour se "consacrer de toutes ses forces" à la ville de Nice. Dimanche, il y a remporté les municipales avec 41,33 % des suffrages devant le socialiste Patrick Allemand (33,17 %) et le maire sortant Jacques Peyrat, 76 ans (25,50 %).
Que le type qui a osé dépenser 123 000 euros pour louer un jet privé aux frais du contribuable pour faire Paris-New York, le même jour où il buvait un coup à l'Elysée, sorte par la grande porte du gouvernement nous sidère toujours.
.
Comme un avion...
.
Remarquez, il a fait des excuses, en disant qu'il ne savait pas que cela pouvait être si cher. En république sarkozienne, où les jets privés sont d'habitude prêtés gratuitement, c'est suffisant pour rester innocent.
Bref, du coup Estrosi s'est enhardi. Il se voit aigle dans la cité des Aiglons et son ambition s'envole comme un avion. Il a déclaré donc à Nice-Matin qu'"aucune grande décision nationale" ne pourrait être prise sans tenir compte de son avis, celui du "maire de la seconde ville UMP de France", ni plus ni moins. Toutes les conditions sont réunies dès lors pour rêver d'un grand avenir politique : "Ce qui fait l'influence d'un homme politique au plan national, c'est son poids local. Les ministres qui n'ont aucun enracinement sortent aussi vite de la vie politique qu'ils y sont entrés, et la liste est longue".
Cri-Cri, fais gaffe à qui dresse la liste !

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !