Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Le nouveau Sarkozy va arriver: à droite toute!

Publié par Tessa Ivascu. | dimanche, mars 16, 2008 | | Vos commentaires

La défaite annoncée aux municipales, ajoutée à la chute libre dans les sondages, la baisse du pouvoir d'achat des Français opposée au bling-bling présidentiel vont obliger Nicolas Sarkozy a changer de ton, voire de couleur politique (plus de mélange bleu-rose) dès demain. Malheureusement, peu d'observateurs croient le président de la République capable d'une remise en question. Ils tablent tous sur des raccords de façade.
.
Nicolas Sarkozy a prévenu, c'est la moindre des choses, qu'il tiendrait "naturellement compte" du résultat des élections de dimanche. Mais, naturellement, le naturel de Nicolas revient au galop. Il a donc aussitôt exclu un changement "en profondeur" du gouvernement, se limitant à de "légers ajustements".
.
Fini le jogging avec le rose-pâle French Doctor Kouchner. MAM ou Hortefeux ont intérêt à s'entraîner !
.
L'éviction de David Martinon de l'équipe de l'Elysée en fait sans doute partie, comme si c'était tout ce dont la France aurait besoin. Ca et un mini-remaniement gouvernemental, consistant à rajouter encore trois ou quatre nouveaux secrétariats d'Etat.
Selon 20minutes, pour le politologue Dominique Reynié, le chef de l'Etat a compris la sanction des municipales "comme une demande de son électorat de se réinscrire à droite" et donc en finir avec "cette politique d'ouverture très commentée, très spectaculaire, et (dont) les résultats ne sont pas très bons".
Sarkozy devrait revenir à une "politique beaucoup plus classique, c'est-à-dire affermir son positionnement à droite, assumer le clivage gauche-droite". Du coup, son agenda de la semaine prochaine est réorienté pour illustrer "des thèmes fédérateurs à la droite et une défense et illustration de «l'identité nationale» dont il avait fait un de ses principaux arguments de sa campagne en 2007", analyse 20 minutes.
Après la mort du dernier combattant français de 1914-1918, Lazare Ponticelli, M. Sarkozy meublera les médias lundi d'un hommage aux poilus de la Grande Guerre. Mardi, grimpette tout aussi médiatisée sur le plateau des Glières (Haute-Savoie), pour un hommage aux maquisards de la Seconde Guerre mondiale. En fin de semaine, à Cherbourg, il assistera au lancement du dernier né des sous-marins nucléaire lance-missiles français, fer de lance des forces de dissuasion de la France.
En gros, ce virage se traduit par faire encore et toujours du marketing, mais avec moins de bling-bling. Désolant.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !