Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Les Sarkozy chez la reine d'Angleterre

Publié par Tessa Ivascu. | mercredi, mars 26, 2008 | | Vos commentaires

Nicolas Sarkozy entame ce mercredi une visite d'État marquée officiellement par une relance de la coopération transmanche. Et officieusement par les débuts de Carla Bruni-Sarkozy dans son rôle de première dame qui se rend en carosse chez Elisabeth II, reine d'Angleterre. Selon le programme fourni par l'Elysée, l'ex-mannequin sera présente à presque toutes les étapes de ce voyage qui est déjà vivement commenté par les tabloids.
.
Cela ne pouvait pas tomber plus mal : l'annonce par Christie's de la mise aux enchères d'une photo de Carla Bruni nue, image exposée à la une de tous les tabloïds anglais, entourée des titres et commentaires les plus ironiques sur "Madame Starkerzy".
La nouvelle a perturbé considérablement l'entreprise de respectabilité que le couple Bruni-Sarkozy essaie de se bâtir, en enlevant les Ray-Ban et la Rolex du mari, et en drapant l'épouse de vêtements informes et sombres de bonne soeur (voir le récent voyage en Afrique du Sud).
Surtout cela ajoute une couche de glace sur les relations déjà polaires entre le couple et la reine Elisabeth II, qui appréhende cette visite, craignant de servir de faire-valoir dans le "soap opera" sarkozien (lire notre article sur le sujet en cliquant sur le lien en fin d'article).
Pour mieux braver la moquerie tabloïdesque, la première dame a minutieusement préparé ce second voyage officiel. Autrement dit, elle a soigné sa garde-robe, car que voulez-vous qu'elle fasse d'autre? Etudier l'historique de la coopération militaire franco-anglaise? Habillée habituellement par Hermès, elle aurait donc opté pour l'occasion pour des tenues Dior, clin d'oeil au créateur anglais John Galliano.
Carlita pour l'intime fera sans doute la révérence royale à Élisabeth II, ce midi, lors de la cérémonie d'accueil à l'entrée du village de Windsor. "C'est une élégante tradition", explique au Figaro Jean-David Levitte, le conseiller diplomatique de l'Élysée. "Les Anglais savent recevoir magnifiquement. Nous ferons tout ce qui convient pour être à la hauteur du protocole britannique."
L'épouse du chef de l'État devrait, selon le programme fourni par l'Élysée, être présente à la quasi-totalité des étapes du voyage. Avec son mari, elle se rendra en carrosse au château de Windsor pour une soirée royale avec banquet d'État. Aujourd'hui, elle assistera au discours de son époux devant les deux chambres du Parlement réunies au Palais de Westminster. Demain, elle accompagnera le président au 10 Downing Street, la résidence du premier ministre.
Carla Bruni-Sarkozy participera à l'invitation de Sarah Brown, l'épouse du chef du gouvernement, à un déjeuner-débat avec les membres d'organisations non gouvernementales britanniques spécialisées dans la santé féminine. "Les deux femmes se sont téléphoné à plusieurs reprises", affirme l'Élysée. Sarah Brown préside l'alliance White Ribbon, qui lutte contre la mortalité des femmes en couches.
Hormis ce déjeuner de dames, Carla Bruni-Sarkozy restera collée à son Nicoléon. Le couple remontera la Tamise à bord de l'Aurora jusqu'à Greenwich, où ils visiteront le Musée maritime. "J'espère qu'il y aura de la substance et de… beaux clichés !", commente un diplomate britannique cité par Le Figaro. Pas assez pour remplacer les photos de charme de la dame.
Lire aussi :

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !