Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

La défaite de la droite aux municipales fut cuisante, mais le remaniement n'est qu'un léger maquillage. Nicolas Sarkozy "étoffe" en effet le gouvernement Fillon, avec la nomination de six nouveaux secrétaires d'Etat, dont Hubert Falco, Anne-Marie Idrac, ou encore Nadine Morano : ça ne mange pas de pain, enfin si, mais pas le sien. Les membres du gouvernement à avoir raflé une mairie à la gauche dès le premier tour des municipales, Luc Chatel et Laurent Wauquiez prennent du galon. Le repli sur l'UMP après l'ouverture au PS devient une réalité.
.
Luc Chatel devient le nouveau porte-parole du gouvernement, tout en restant secrétaire d'Etat à la consommation. Il perd le tourisme mais gagne l'Industrie. Il succède à la fonction de porte-parole à Laurent Wauquiez, qui devient secrétaire d'Etat à l'Emploi, suivez-moi. Le sénateur-maire de Toulon, Hubert Falco, un des rares UMP à avoir remporté dès le premier tour une ville de plus de 100 000 habitants, est nommé secrétaire d'Etat à l'aménagement du territoire. Anne-Marie Idrac, jusqu'en février à la tête de la SNCF, devient secrétaire d'Etat au Commerce extérieur. Christian Blanc, ancien PDG d'Air France, est nommé secrétaire d'Etat chargé du développement de la "Région Capitale", ce Grand Paris qui alimente la polémique entre Nicolas Sarkozy et le maire PS Bertrand Delanoë.
Alain Marleix passe des Anciens combattants au secrétariat d'Etat à l'Intérieur et aux collectivités territoriales, où il devrait piloter l'usine à gaz du redécoupage électoral. Il est remplacé aux Anciens par Jean-Marie Bockel, ex-socialiste. Autre ex, Eric Besson, prend le portefeuille de "l'économie numérique", tout en conservant la "prospective et l'évaluation des politiques publiques". La ministre de l'Economie Christine Lagarde, jusque-là chargée des finances et de l'emploi, perd les finances mais se retrouve avec l'industrie et l'emploi. Le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Boorlo se voit adjoindre le secteur stratégique de l'énergie.
Les ministres battus aux municipales conservent leurs postes, comme Xavier Darcos (Education), battu à Périgueux. Car, très décriée par l'UMP, l'ouverture à gauche est mise en stand by. Sarkozy se recentre sur son parti d'origine. Nadine Morano, écrabouillée à Toul, devient secrétaire d'Etat à la Famille. Yves Jégo remplace à l'Outre-mer Christian Estrosi, démissionnaire pour s'occuper de la mairie de Nice.
Ca m'a l'air d'une fine équipe pour rebooster le moral des Français et leur pouvoir d'achat.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !