Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

L'Espagne en pleine guerre de l'eau

Publié par Tessa Ivascu. | jeudi, avril 03, 2008 | | Vos commentaires

La sécheresse frappe depuis 18 mois plusieurs régions espagnoles, dont la Catalogne, où la situation est particulièrement critique. Cette situation a déclenché une "guerre de l'eau" en Espagne, les zones les mieux approvisionnées, comme l'Aragon, refusant d'aider les moins arrosées. Et Zapatero ajoute de l'huile sur le feu, en refusant les transvasements d'eau.
.
La sécheresse dans la partie méditerranéenne du pays est "la pire depuis 1912", selon Jaime Palop, chef de la direction générale de l'eau, qui dépend du gouvernement. Sur toute l'Espagne,"il a plu 40% de moins qu'il aurait dû" depuis le début de l'année hydrologique, c'est à dire depuis le 1er octobre 2007, explique le porte-parole de l'Agence espagnole de météorologie (AEM). "On peut parler de la situation de sécheresse la plus importante depuis 40 ans".
Les réserves d'eau du pays ont baissé à 46,6% de la capacité totale des barrages. La situation est particulièrement critique en Catalogne, où les barrages sont à 19% de leur capacité, près du seuil de 15% en-dessous duquel l'eau est jugée inutilisable car elle brasse le fond vaseux des retenues.
Sans pluies abondantes dans les prochains mois, Barcelone et sa région (7 millions d'habitants) pourraient connaître des problèmes d'approvisionnement cet été et des restrictions cet automne. Mais les prévisions météo restent pessismistes. Alors le gouvernement régional catalan cherche des solutions pour ne pas mettre en péril l'approvisionnement.
.
Terre catalane aujourd'hui.
.
Et c'est là que la guerre commence. Car l'une des solutions serait le transvasement d'eau depuis un affluent du fleuve Ebre, le Segre. Cette solution défendue par les Socialistes au pouvoir en Catalogne a été rejetée par le gouvernement, socialiste lui-aussi, de José Luis Rodriguez Zapatero, globalement hostile aux transvasements des cours d'eau.
Et l'Aragon, socialiste lui-aussi, qui est traversé par l'Ebre, s'oppose au transvasement du Segre. Les Catalans, eux, reprochent à l'Aragon de vouloir garder ses réserves d'eau pour des projets polémiques comme la construction en plein désert d'un "Las Vegas européen" avec casinos, hôtels et golfs.
Quand la soif de l'or s'oppose à la soif de l'eau, le socialo devient l'ennemi du socialo...

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !