Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

FMI: Juncker se moque de Sarkozy

Publié par Tessa Ivascu. | jeudi, mai 15, 2008 | | Vos commentaires

Lors d'une conférence à Bruxelles, Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, a regretté avec beaucoup d'ironie aujourd'hui jeudi 15 mai que le président Nicolas Sarkozy n'ait pas encore demandé un siège unique pour les pays de la zone euro au Fonds monétaire international (FMI). La France doit prendre la présidence tournante de l'Union européenne au second semestre.
.
"Le président Sarkozy pendant sa campagne électorale avait dit qu'il faudrait une représentation unique au FMI. Il a encore quatre années pour revenir sur ce point. Je l'encourage vivement à le faire rapidement", a déclaré Jean-Claude Juncker.
"J'observe que les hommes politiques européens sont tout de même une espèce tout à fait spécifique", a ajouté le ministre des Finances et Premier ministre Luxembourgeois.
Sans citer de nom, il a précisé : "Avant que quelqu'un ne devienne ministre des Finances, il plaide pour un siège unique de la zone euro au FMI" puis, "lorsqu'ils sont ministres des Finances, ils ne le disent pas" et "quand ils ont quitté leurs fonctions de ministre des Finances, ils se rappellent des bonnes intentions qu'ils avaient avant de devenir ministres".
Au sein du FMI, chaque pays de la zone euro dispose d'un siège et de droits de vote au conseil d'administration au prorata de sa richesse et de ses contributions financières au Fonds. Jean-Claude Juncker et la Commission européenne prônent l'idée de regrouper les pays en un seul siège, pour les faire parler d'une seule voix.
C'est ce que prônait aussi Nicolas. Autrefois.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !