Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

Grand moment d'émotion. Le président américain George W. Bush a révélé dans un entretien à Yahoo! et au journal Politico cette semaine qu'il avait arrêté de jouer au golf en 2003 par respect pour les familles des soldats américains tués en Irak.
.
"Je crois que jouer au golf pendant une guerre envoie simplement le mauvais signal", a notamment confie ce grand sentimental. "Je ne veux pas qu'une mère qui a récemment perdu un fils voie le commandant en chef des armées jouer au golf. J'estime que je dois aux familles d'être le plus solidaire possible avec elles" (or, Georgie est sûr que ces familles ne jouent jamais au golf, pas possible, c'est tous des ploucs).
George W. Bush affirme que sa décision remonte au 19 août 2003, date de l'attentat à Bagdad contre les bureaux de l'ONU dans lequel le responsable de la mission onusienne dans ce pays Sergio Vieira de Mello avait été tué : "Je me rappelle lorsque De Mello, qui était aux Nations unies, a été tué à Bagdad, j'étais en train de jouer au golf - dans le centre du Texas je crois - et on est venu me chercher sur le parcours et je me suis dit 'ça n'en vaut plus la peine' ", explique ce dégoûté de la vie.
A cette annonce, la chaîne CBS News a un peu fouillé dans les archives pour découvrir que le dernier parcours de golf du président datait en réalité du 13 octobre 2003. Un battement de 6 mois pas si grave que ça.
Une question s'impose cependant : arrêter le golf, c'est bien, mais pourquoi ne pas arrêter de dire des conneries?

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
1 commentaire déjà ! Réagissez !

  1. Anonyme // 15 mai 2008 à 16:24  

    snif snif, c'est trop beau !