Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

L'élection au PS vue de l'UMP

Publié par Tessa Ivascu. | samedi, novembre 22, 2008 | | Vos commentaires

Il est content, l'UMP. Par la voix du porte-parole Frédéric Lefebvre, le parti de Nicolas Sarkozy constate l'implosion du Parti socialiste, suite à l'éléction contestée de Martine Aubry et à la défaite contestable de Ségolène Royal. Un peu vite et un peu à tort sans doute.

C'est la déblacle au PS. Les oiseaux de proie umpistes qui guettent de leur branche bien disciplinée croissent victoire. Officiellement. Car dans les rangs, beaucoup de militants envient sans doute le processus démocratique des élections au PS. Ils doivent être encore plus nombreux à envier l'aboutissement dramatique mais si drôle ! si médiatique ! du dit processus. Et surtout le fait que tout le monde semble avoir le droit de l'ouvrir pour brailler, railler, contester. Ce n'est pas ce pauvre David Martinon qui nous contredira sur ce point. Or donc Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP, résume l'opinion officielle :

"Ce parti qui a décidé de ne pas choisir a implosé ! Il vient de désigner, de justesse, une Premier secrétaire minoritaire déjà contestée sur qui pèse le soupçon de la fraude ! [Le PS est] un parti affaibli et coupé en deux, avec deux camps qui ne se respectent pas... pire, qui se haïssent ! Chacun revendique la victoire. Les socialistes ont choisi d'aller vers nulle part."
Il estime enfin qu'un tribunal déciderait «sans doute» d'un nouveau vote, mais qu'une telle procédure «ne réglerait pas le problème de fond», car «ces gens là n'ont plus rien à faire ensemble». Dominique Paillé, autre des porte-parole du parti présidentiel, évoque pour sa part «une démonstration d'un art consommé de la volonté de disparaître». Ca, ce n'est pas faux.

Weborama mesure d'audience et statistiques

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
3 commentaires déjà ! Réagissez !

  1. S. Brouff // 18 décembre 2008 à 09:14  

    "Les socialistes ont choisi d'aller vers nulle part"... Ils disant ça à l'UMP mais eux, ils y sont déjà. "On" y nomme les secrétaires généraux comme "on" nomme les patrons de chaînes de télé. Un parti, ça?

  2. chenlina // 14 mars 2016 à 07:17  
  3. 林东 // 13 juin 2016 à 03:22