Abbonez-vous aux parutions Politikart. Entrez votre adresse e-mail:

PS contre royalistes: fin d'année à couteaux tirés

Publié par Tessa Ivascu. | mercredi, décembre 31, 2008 | | Vos commentaires

C'est le porte-parole du PS, dirigé officiellement par Martine Aubry, qui tire les dernières salves de 2008 et les premières de 2009. Benoît Hamon estime, dans une interview à paraître en janvier, que les partisans de Ségolène Royal ont le "poison de la division" dans le sang. La langue française sert à tout, y compris à faire de la poésie en disant des âneries.

C'est dans le mensuel Bretons à paraître en janvier que Benoît Hamon fait ces précieuses (mais imprécises) estimations :

"Les royalistes ont dans le sang ce poison de la division dans des proportions que l'on n'a jamais connues auparavant. Je vois par exemple tous les jours, sur Dailymotion ou sur des blogs, des partisans de Ségolène Royal mettre en ligne des films, des podcasts ou de simples commentaires, juste pour nous taper dessus. Leur rage se focalise contre nous et pas du tout contre la droite."
La réplique des royalistes à ce surfeur web assidu est venue de Jean-Louis Bianco et Jean-Pierre Mignard. Ils écrivent dans un communiqué :
"Chacun se souvient que lors du congres de Reims notre motion arrivée en tête a été marginalisée, contrairement à l'usage politique. Nous nous sommes pourtant inclinés au nom de l'unité, disent-ils. Que faut-il faire de plus pour être unitaires aux yeux du porte-parole ? Se taire ou disparaître ? Élégante alternative."
On est en plein "hiver de notre mécontentement", comme disait Shakespeare dans Richard III. Pour rester dans la poésie. Parce que vous le valez bien.
Lire aussi :
Quand Royal met Aubry sur haut-parleur.

Abonnez-vous / Communiquez / Partagez cet article :

Newsletter Fil RSS Politikart PARTAGEZ :

Vous aimerez aussi :

Votre commentaire est précieux !
Soyez le premier à réagir !